Pour bien rédiger sans erreur, l’attention et la relecture ne suffisent pas toujours. Il est illusoire de penser qu’on peut éviter toutes les fautes de français, mais il est possible d’écrire l’esprit plus tranquille, grâce à des services en ligne et des applications.

Certains se distinguent essentiellement au moment de la correction des fautes les plus courantes. D’autres vont bien au-delà et peuvent, à l’image d’Antidote, rendre votre expression française plus originale et authentique.

Nous allons distinguer des outils gratuits de correction orthographique de deux puissantes applications payantes (Antidote de Druide et Le Robert).

Pour mieux écrire, il existe des outils gratuits de correction orthographique et deux grandes applications payantes (Antidote et Le Robert)

Une faute de français peut coûter cher

Bien écrire est une question d’image, certes, mais c’est aussi une question de rentabilité. Les fautes d’accord, de syntaxe ou de conjugaison ne pardonnent pas. Des études prouvent qu’une mauvaise orthographe peut d’une part vous empêcher d’évoluer professionnellement, de l’autre générer des pertes de profits pour une entreprise.

« Aujourd’hui, tout passe par l’écrit. Ce qui n’était pas le cas il y a trente ans. Avant, on donnait des consignes à l’oral ou on téléphonait. Maintenant, à chaque fois qu’on parle à quelqu’un, on dit toujours «Envoyez-moi un mail de confirmation» ou «envoyez-moi tout ça par écrit». Parce qu’on veut laisser des traces et l’e-mail donne cette possibilité. »

Aurore Ponsonnet, formatrice, auteur et ancienne orthophoniste, dans le Figaro.

Écrire en français sans faute est un leurre. Le risque zéro n’existe pas, à plus forte raison pour un salarié ou un copywriter freelance, qui ne bénéficient pas toujours du confort de la relecture extérieure.

Toutefois, nombre de solutions existent pour corriger ses fautes et certaines sont gratuites. Une simple recherche sur un moteur de recherche (prenons Qwant, par exemple) le prouve.

Comment corriger un texte : les outils gratuits

Votre traitement de texte

Si vous êtes à la recherche du meilleur correcteur d’orthographe gratuit, ne cherchez pas trop loin. En 2019, les traitements de texte sont devenus plus intelligents, fiables et habiles. Ils sont aujourd’hui dotés de puissants outils d’analyse contextuelle de l’orthographe. Contrairement aux idées reçues, Microsoft Word et Google Docs (Gmail en profite également) disposent de compléments gratuits, capables d’éradiquer la plupart des fautes de grammaire et de syntaxe.

Une vérification automatique de l’orthographe est également disponible avec la suite open source LibreOffice, mais l’expérience me pousse à conclure que la qualité (notamment l’analyse du contexte) n’est pas toujours du niveau des grandes suites de productivité propriétaires, en tout cas pour la langue française (version testée récemment: 6.1.5).

Services et sites web de correction orthographique

Aujourd’hui, l’édition d’un texte se fait de plus en plus à l’intérieur du navigateur internet (parfois directement dans le CMS). Dans sa version gratuite et publique, Reverso dispose d’un module de correction manuelle.

Cet outil (au départ « pensé » pour la traduction et la localisation) s’est adjoint les services de Cordial. Pour en profiter, il suffit de copier/coller le texte dans le formulaire disponible sur cette page. L’aide à la correction concerne à la fois la syntaxe (définition, synonyme), la conjugaison et la grammaire.

Comment corriger un texte avec Reverso

Autre solution en ligne (il en existe beaucoup d’autres): BonPatron, un correcteur de grammaire et d’orthographe développé par Nadaclair Language Technologies depuis 2001.

Corriger ses fautes : des applications payantes et rentables

Antidote de Druide et Le Robert Correcteur

Il faut reconnaître que peu d’éditeurs sont parvenus à proposer, en langue française, une solution efficace pour corriger les fautes de français. Deux applications se dégagent pourtant clairement : le Robert Correcteur (anciennement Petit Prolexis) et Antidote de Druide.

Le Robert Correcteur est une application autonome disponible sous Windows et sur macOS. Le tarif est de 99€ TTC, avec un an de mises à jour et de support technique. Je connais mal cette application (que j’ai abandonnée au temps de Prolexis), mais vous renvoie vers ce comparatif, qui place Le Robert juste derrière Antidote (de peu).

Ma préférence – une question d’habitude, je crois – va à Antidote, une application sophistiquée développée par l’éditeur canadien Druide. Le prix est encore un peu plus élevé, puisqu’il est de 119,00€, mais l’investissement m’a toujours semblé naturel (soutenir un éditeur francophone de qualité) et rentable.

Pour écrire sans faute, Antidote et Le Robert sont de véritables outils d'aide à la rédaction.

Outre Windows et macOS X, Antidote 10 est disponible pour Linux. Antidote Mobile doit être acquis séparément sur iPhone et iPad, mais n’a pas encore été développé pour Android.

Antidote s’intègre à la fois dans les principaux éditeurs et traitements de texte (y compris Scrivener!), mais également dans les navigateurs web (Firefox, Chrome, Safari), ainsi que dans les applications généralistes (client de messagerie, tableur, etc.).

Les fonctions de correction et d’optimisation de la langue sont accessibles d’un « clic » dans les applications intégrées. Sinon, il suffit de copier/coller un texte dans l’application. Exemple ici avec Antidote 10, avec un texte copié d’iA Writer (éditeur de texte sans distraction).

Corriger ses fautes : Antidote et Le Robert. Une meilleure orthographe grâce à une application payante.

Quel avantage par rapport aux correcteurs gratuits ?

Antidote et Le Robert sont de véritables outils d’aide à la rédaction. Ils ont en effet la capacité d’élargir le vocabulaire en fonction du niveau de langue ou du contexte.

Antidote propose également des listes de cooccurrences (associations), une analyse de l’inclusivité du français et de (puissants) filtres menant à des suggestions intelligentes. Résultat immédiats: moins de répétitions, une élévation du niveau de la langue française, des phrases plus lisibles et des expressions plus originales.

Faire moins de fautes s’apprend

Encore une fois, la perfection linguistique n’existe pas : une faute peut toujours se glisser dans les textes les plus savants (même les rédacteurs les plus chevronnés le reconnaissent). Le tout est de la repérer et de réduire le facteur risque.

Pour cela, les outils gratuits suffisent, mais l’investissement dans un logiciel de correction linguistique spécialisé est conseillé pour toute personne dont l’écriture est le métier. Question d’image et… de rentabilité.

Categories: Blog

Cédric GODART

J'ai fait de mes passions un bouquet de métiers autour de l'écriture et de la parole.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.